Fantani Touré - Griotte Bamakoise

Publié le par cultures-maliennes

Fantani est originaire de Bamako. 
Formée à l’école des griottes de l’Empire de la Sagesse Divine, Fantani découvre la musique et la danse au travers des activités artistiques et culturelles de son quartier.


À l’âge de dix ans elle reçoit le titre de « meilleure soliste et danseuse » lors des « Biennales Artistiques et Culturelles du Mali ». Elle conservera ce titre de 1978 à 1986.

Lors du Marché des Arts du Spectacle Africain en 1995, Fantani chante en solo accompagnée par Toumani Diabaté, le fameux virtuose de la kora. Ce moment sera important pour révéler Fantani au grand public.

En 1997, elle participe au MASA avec son propre groupe et sort son premier album « N’tin Naari » qui est élu Meilleur tandis  que Fantani est élue Meilleure artiste au Mali.


Elle participe au Festival d’Angoulême, au Festival des Francophonies de Limoges et au Festival de l’Hippodrome de Douai, et fait la première partie de Salif Keita à la Cité de la Musique.

Elle chante au Festival Paroles d’Hiver en Bretagne en 1998.

En 1999, elle revient au Festival International des « Francophonies » à Limoges et participe au Festival « Le Mali en scène » à Paris. Elle chante également cette année dans Fura, un opéra mandingue joué aux Pays-Bas.

En 2000, elle sort l’album « Bozola » et participe au Cabaret Maliba à New York avant d’entamer une tournée de deux mois au Mali.

 En 2002, elle participe au spectacle d’ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations qui se déroule au Mali. Son troisième album « Benkan » sort également cette année durant laquelle elle participera au « Festival du Désert » et au Festival « Yelen » au Mali.

En 2009 elle consacrera un album hommage au regretté Ali Farka Touré.

On notera enfin que Fantani Touré fait également une apparition dans « La Genèse » de Cheick Oumar Sissoko.

 

Publié dans Musique

Commenter cet article