L'indigo, teinture traditionnelle et ancestrale au Mali

Publié le par cultures-maliennes

La teinture à l’indigo est utilisée au Mali de puis des siècles. Elle est obtenue à l’aide des feuilles de l'indigotier (Indigo tinctoria) que l’on nomme gala en bambara. Ces feuilles sont récoltées à la fin de la saison des pluies. Elles sont ensuite pilées, séchées et conservées à l’abri de l’humidité.

Le produit de ces premières étapes avec le quel on a constitué des petites boules est mis à bouillir dans de l’eau avec de la potasse. Cette décoction sera conservée pendant plusieurs jours pour obtenir une fermentation.

Un premier trempage dans la teinture ainsi obtenue donnera une couleur assez terne. Ainsi selon l’intensité de couleur désirée, le tissu sera trempé à plusieurs reprises et jusqu’à plusieurs jours.

Les tissus teints apparaissent dans un premier temps de couleur jaune mais l’exposition à l’air va oxyder la teinture et faire virer celle-ci au bleu.

Publié dans Artisanat

Commenter cet article