Lundi 16 avril 1 16 /04 /Avr 09:44

Enfant du roi Naré Maghan Konaté et de sa deuxième femme, Sougoulou Konté, Soundiata naît paralysé. Les griots situent sa naissance le 20 aout 1190. La légende raconte que le petit Soundiata était infirme et se traînait à quatre pattes jusqu'à l'âge de sept ans.

 

A la mort de Naré Maghan, en 1218, Dankaran Keïta, fils ainé du roi défunt prit le pouvoir. Soundiata et sa mère deviennent l'objet permanent du mépris du nouveau roi. Après un affront contre sa mère, Soundiata, à l'âge de sept ans, réussit à se lever. Il recouvre miraculeusement l'usage de ses jambes lorsqu'il a touché le bâton royal. Mais la haine de Dankaran Keïta conduit Soundiata et sa mère à l'exil.

 

Soundiata deviendra ainsi en exil un chasseur reconnu pour son habileté et fera oublier définitevement l’enfant infirme qu’il a longtemps été.

 

Pendant cet exil, le roi du Sosso, Soumaoro Kanté attaqua le royaume du Manding. Dankaran Keïta, fuit et l’Empire Manding est ravagé. Soundiata décide de rentrer au pays afin d’affronter Soumaoro. Dans ce but, il forme et rassemble des guerriers. Soundiata Keïta parvient à rassembler sous son commandement les armées de différents petits royaumes en lutte contre le l'empire Sosso.  Il réunit les clans malinkés à Siby. Selon les traditions orales, il aurait organisé une armée composée de dix mille cavaliers et de cent mille fantassins

 

Pour apprendre le secret de l'invulnérabilité de Soumaoro Kanté, Soundiata envoie sa sœur Djegue, qui selon la légende apprend que « Seule une flèche portant un ergot de coq blanc pourra tuer le roi du Sosso ». Soundiata fait le nécessaire avec le secours des magiciens attachés à son service.


Il vaincra l'armée de Soumaoro Kanté en 1235 lors de la bataille de Kirina. 


Soundiata Keïta réunit tous les royaumes en lutte pour constituer l'Empire du Mali. Il est proclamé « Mansa » ce qui signifie « Roi des rois ». Il établit la capitale à Niani, sa ville natale, aujourd'hui un petit village en Guinée à proximité de la frontière malienne. Vers 1240, le roi Soundiata s'empare de Koumbi-Saleh, capitale de l’Empire du Ghana et détruit la ville. Il prend à ce moment le titre d'Empereur et envoie ses lieutenants conquérir le Bambouk.


Soundiata développe le commerce, l'exploitation de l'or et des cultures nouvelles. C’est sous son règne qu’est introduit le cotonnier.

 

Outre ses exploits guerriers, l’Empereur est connu pour sa sagesse. Sa tolérance permet la coexistence pacifique de l'Islam et de l'animisme dans son Empire. L'Empire du Mali est une confédération constituée des états tributaires et des provinces. Les provinces étaient dirigées par des gouverneurs appelés Farins ou Farba, et il y avait un vizir, qui assumait les fonctions de premier ministre. L'empereur était secondé par un conseil des anciens (chefs militaires, civils et marabouts). Toutes les décisions politiques et administratives étaient prises en conseil.

 

C’est le jour de son intronisation qu’aurait été proclamée la Charté du Mandé. Ce texte s'adresse aux « douze parties du monde » et s’inscrit donc dans une vocation universaliste. Cette charte est divisée en sept articles et est souvent considéré aujourd’hui comme la première déclaration de droits dans l’histoire.

 

Les sept articles de la Charte du Mandé s’intitulent :

- « Toute vie est une vie »

- « Le tort demande réparation »

- « Pratique l'entraide »

- « Veille sur la patrie »

- « Ruine la servitude et la faim »

- « Que cessent les tourments de la guerre »

- « Chacun est libre de dire, de faire et de voir »

 

 

Soundiata Keïta est mort en 1255. À sa mort, l'Empire du Mali s'étend de l'Atlantique au Moyen Niger et de la forêt au désert.

 


Par cultures-maliennes - Publié dans : Histoire - Communauté : voyages et rencontres
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Images du Mali

mali 010mali 003mali 023mali 071mali 075mali 078mali 080mali 085

16082010045mali 079

mali 072

mali 073mali 088

mali 006100 0305

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés